Paris à l'époque de Philippe Auguste

la ville

La ville

  • Notre Dame

Cet endroit est un lieu de prière depuis vingt siècles. C'est Maurice de Sully qui commence la construction de la cathédrale vers 1163. Il avait été nommé à la tête du diocèse trois ans auparavant.
Beaucoup de corporations participent à la construction : tailleurs de pierre, forgerons, verriers, sculpteurs.

Le chœur et le transept sont achevés vers 1200. La totalité des travaux en 1235 dans ses œuvres principales.

En 1164 les travaux de la construction de la cathédrale entraîne le percement de la rue Neuve-Notre-Dame.

Maurice de Sully meurt le 11 septembre 1196 et laisse cent livres pour faire une toiture de plomb du chœur, ceci prouve que le gros œuvre était bien avancé.

restes des satues au musée de Cluny

Le portail méridional fut commmencé en 1257, le 12 février. Une inscription en caratères gothiques se lit encore sur la plinthe du soubassement du portail :

"L'an du Seigneur mil deux cent cinquante sept, le second des ides de février, ce portail fut commencé en l'honneur de la Sainte Mère du Christ, pendant la vie (et par les soins) de Maistre Jeahn de Chelles, maître-maçon.
Au moment de la mort de Philippe-Auguste en 1223, le portail était déjà achevé jusqu'à la base de la galerie qui réunit les deux tours.Au commencement du règne de Saint Louis, les deux tours étaient élevées et la cathédrale était terminée."

Un incendie eut lieu en 1218. Des voleurs montés dans les combles mirent le feu aux tapisseries, en attirant vers eux des chandeliers allumés. Cet incendie détruisit les charpentes et les combles des galeries.

Lire la suite

Les chapelles absidiales datent de la fin du XIIIe siècle et du début du XIVe. Peu de modifications prirent place jusqu'au XVIIe siècle. C'est sous Louis XIV que disparurent les stalles du chœur, les tombeaux qui remontaient au XIIe siècle.
Les tombeaux qui avaient formé le pavé de l'église furent supprimés et remplacés par un dallage de marbre uniforme
En 1750 les vitraux du XIIIe furent remplacés par des verres blancs bordés d'un liseré bleu et jaune.
Beaucoup d'autres mutilations continuèrent avec Soufflot et la Révolution : les tombeaux furent profanés, le trésor envoyé pour fonte à la Monnaie. A l 'extérieur en 1793 toute la statuaire disparut.
Notre-Dame échappa de justesse à la démolition, puisque le "citoyen Simon" (petit cousin de l'auteur des Mémoires) en devint acquéreur pour 450 000 francs. Mais l'adjudication n'a pu être définitive avec le 9 thermidor.

La cathédrale fut rendue au culte en 1802, mais il a fallu attendre l'œuvre de Victor Hugo "Notre-dame de Paris" pour réveiller l'opinion, car aucune réparation n'avait été faite depuis les périodes tourmentées.
Les architectes Lassus et Viollet-le-Duc furent chargés de la restauration de la cathédrale. C'est surtout ce dernier qui y travailla pendant 17 ans pour reconstituer la cathédrale telle qu'elle était en 1330. La consécration eut lieu le 31 mai 1864.

sources :
Paris à travers les âges M.F.Hoofbauer Editions de l'image page 259...
Dictionnaire Historique des rues de Paris,J. Hillairet, Editions de Minuit, tome L-Z :place du Parvis de Notre Dame

Masquer